Brossard: le chef de cabinet de la mairesse quitte à nouveau

Il en coutera un peu plus de 3M$ aux Brossardois en contrats de déneigement, déglaçage et épandage pour les hivers 2018 à 2021.

Selon Mme Assaad, les coûts moindres se sont fait en divisant le territoire de déneigement de Brossard en deux.

En 2016, M. Lemire avait empoché une somme de 100 000$ en indemnité lors de son départ, causé par des tensions avec le maire de lépoque Paul Leduc. Il a spécifié que cette indemnité est cette fois beaucoup moins élevée, la situation étant aujourdhui différente des circonstances particulières de 2016.

Le chef de cabinet de la mairesse quitte à nouveau

Le contrat pour le secteur 1 a été obtenu par Construction Luc et coûtera environs  1 698 496,83$ à la ville.

Au cours de lété, jai commencé à avoir des discussions avec la mairesse concernant mon rôle au sein du cabinet et mon travail à la Ville. Il y a deux semaines, on a eu une autre discussion. Lentente était que jallais mettre mes dossiers à jour avant de quitter, a poursuivi lex-chef de cabinet.

Les Entreprises Canbec Construction soccuperont du secteur 5 pour un montant denvirons 1 438 283,29$.

La Ville économise près de 1 M$ en déneigement

Alors quil avait quitté ses fonctions en 2016, durant le mandat du maire Paul Leduc, le chef de cabinet de la mairesse Doreen Assaad, Yves J. Lemire, délaisse son poste pour une deuxième fois en moins de trois ans, et ce, moins dun an après les élections.

Yves J. Lemire travaille en administration publique depuis 1985, tant au fédéral, au provincial, quau municipal. Il na pas voulu savancer sur ses projets futurs, mais a laissé entendre que dici trois semaines, les gens [sauraient ce quil allait faire].

Lors de la séance du conseil, mardi soir, les élus ont entériné une résolution ratifiant le départ de M. Lemire. Ce dernier avait confirmé la nouvelle au Brossard Éclair quelques heures plus tôt.

Les raisons pour lesquelles je quitte la Ville me sont très personnelles et je nai pas à en faire état dans un journal. Je ne suis pas un personnage public, a-t-il indiqué.

Ils veulent également attendre que le gouvernement provincial se prononce sur plusieurs aspects de la légalisation du cannabis, dont de potentielles nouvelles distances entre les succursales de la SQDC et les écoles, lâge légal et la consommation dans les lieux publics.

Je quitte en bons termes avec la mairesse, dans une entente cordiale. Je ne quitte pas du tout dans la même ambiance quen 2016. Je peux vous rassurer là-dessus, a insisté Yves J. Lemire.

Le cannabis sera traité comme le tabac dans les lieux publics, en plus dêtre interdits dans quelques lieux supplémentaires dont les pistes cyclables et les aires dattente de transport en commun.

La décision aurait été prise il y a deux semaines, après quelques discussions entre le principal intéressé et la mairesse.

Les élus de Brossard veulent donc consulter la population avant de légiférer sur le sujet, Mme Assaad soutient quils nont pas lintention de passer un règlement avant de les avoir entendus.

Au cours de lété, jai commencé à avoir des discussions avec la mairesse concernant mon rôle au sein du cabinet et mon travail à la Ville. Il y a deux semaines, on a eu une autre discussion. Lentente était que jallais mettre mes dossiers à jour avant de quitter, a poursuivi lex-chef de cabinet.

La mairesse Doreen Assad a affirmé pendant le conseil de ville de mardi que le sujet suscite plusieurs débats et les opinions sont divergentes au sein du conseil.

En 2016, M. Lemire avait empoché une somme de 100 000$ en indemnité lors de son départ, dû à des tensions avec le maire Leduc. Il a spécifié que la somme était cette fois beaucoup moins élevée, la situation étant aujourdhui différente des circonstances particulières de 2016.

Malgré la date de légalisation déjà passée, la ville de Brossard na pas pris de décision quant à la consommation de cannabis en public.

Je mentends très bien avec la nouvelle venue, la directrice générale Manon Bernard, entrée en poste il y a deux mois, poursuit-il. Je nai de problème avec aucun membre de la direction générale. Ce ne sont pas du tout les raisons de mon départ.

On a choisi de retourner en soumission pour ce contrat de déneigement en scindant le secteur, a expliqué la mairesse Doreen Assaad. En le faisant de cette façon, on est allé chercher une économie intéressante de 300 000$ par année. On pourrait dire grosso modo quil sagit de presque 1 M$ économisés. On trouve que ça valait la peine. On en est heureux.

Aucun conflit La mairesse de Brossard Doreen Assaad a assuré que le départ de son chef de cabinet nétait pas le résultat dun mauvais climat de travail entre le cabinet et la direction générale.

Les élus de Brossard ont octroyé le contrat de services de déneigement, de déglaçage et dépandage du secteur 1 à la compagnie Construction Luc lors de la séance du 16 octobre. Il sagit dun contrat dun montant total de 1 698 496$.

On a convenu ensemble quon allait mettre fin au contrat. Cétait très amical. Ce nétait pas du tout dans le même contexte que lors de son premier départ, a elle aussi mentionné la mairesse, en entrevue avec le journal. Aucune motivation liée à un conflit de personnalité nest en cause.

Dans le cadre de la 20e édition de la Semaine des bibliothèques publiques du Québec, qui a lieu du 20 au 27 octobre, la bibliothèque…

La mairesse a tenu à exprimer son appréciation du travail effectué par son ex-chef de cabinet dans la dernière année.

À la suite de la publication dun article dans Le Courrier du Sud concernant des gestes à caractère…

Il a été dun grand service, non seulement pour moi, mais pour tout le conseil, dans une période de transition importante. Quand je suis embarquée dans cette aventure à la mairie, il a été dun énorme soutien, a affirmé Mme Assaad.

Le député conservateur Alain Rayes sera le conférencier invité du prochain dîner-conférence du…

Yves J. Lemire travaille en administration publique depuis 1985, tant au fédéral, au provincial, quau municipal. Il na pas voulu savancer sur ses projets futurs, mais a laissé entendre que dici trois semaines, les gens [sauraient ce quil allait faire].

De manière générale, la Loi provinciale encadrant le cannabis prévoit linterdiction de fumer ou de vapoter du cannabis sous les mêmes conditions que la Loi concernant la lutte contre le tabagisme. À cela sajoute une interdiction pour des lieux supplémentaires, tels que les terrains des établissements de santé et de services sociaux, les terrains des établissements collégiaux et universitaires, les pistes cyclables, abribus et les aires dattente de transport en commun.

Le cabinet de la mairesse et la Ville nétaient en mesure ni de préciser la somme touchée par M. Lemire, ni de se prononcer sur lavenir du poste désormais vacant au moment décrire ces lignes.

Une consultation auprès des Brossardois simposait. De cette façon, les élus connaîtront la vision des citoyens sur cet enjeu important et pourront ainsi ajouter à leur réflexion des éléments dinformation pertinents, a déclaré la mairesse de Brossard Doreen Assaad lors de la séance du conseil, à la veille de la légalisation de la marijuana.

Le nouveau président de la Chambre de commerce et dindustrie de la Rive-Sud (CCIRS) Richard DAmour…

Un avis débullition deau préventif est en vigueur pour certains résidents du chemin Tiffin, à partir de ladresse 111 jusquà…

En raison du bris dun tuyau de gaz dans le secteur des travaux du parc Lespérance, lélectricité a été coupée dans une partie…