Le Dicom de Drummondville est le premier à devenir syndiqué

Selon Radio-Canada, le syndicat des Teamster a déposé une requête en accréditation pour représenter les chauffeurs de l'entreprise de livraison de colis.

La demande vise, pour le moment, une quinzaine de travailleurs. Une démarche vise aussi des employés de Sherbrooke.

Le Dicom de Drummondville est ainsi la première succursale du groupe à être syndiquée au Canada. 

Le syndicat des Teamsters, affilié à la FTQ au Québec, espère faire des gains notamment sur les salaires. 

Il affirme que le salaire chez Dicom est de 15 % à 20 % inférieur aux autres travailleurs de l'industrie comme chez Purolator et UPS.

ENTREPRISE. Le syndicat des Teamsters vient de déposer une requête en accréditation pour représenter les chauffeurs de la succursale Dicom de Drummondville, une première au Canada pour cette entreprise de livraison de colis, selon la Presse Canadienne.

L’établissement de Drummondville est la première unité d’accréditation dans l’histoire de l’entreprise à travers le pays qui est syndiquée.

Toujours selon la Presse Canadienne, la requête en accréditation syndicale vise, pour le moment, une quinzaine de travailleurs de l’établissement de Drummondville. Cinq autres chauffeurs de Sherbrooke ont également obtenu leur accréditation.

Les travailleurs de Dicom ont contacté le syndicat des Teamsters parce qu’ils étaient mécontents de leurs conditions de travail, particulièrement des salaires, lesquels sont inférieurs de 15 à 20 % de ceux versés dans lindustrie.

Leurs salaires sont inférieurs de 15 à 20 pour cent à ceux qui sont versés ailleurs dans l’industrie.

PLONGEON. Pour une deuxième année consécutive, le club de plongeon de Drummondville se prépare à recevoir une centaine de jeunes…

CORONER. Le 17 décembre 2017,  le corps gelé de Tommy Bisaillon-Daigneault avait été retrouvé à…

BOXE. Le parcours parsemé dembûches dEleider Alvarez a de quoi inspirer le respect. Dans le cadre de la semaine québécoise des relations interculturelles, le boxeur…