Maxime Comtois rétrogradé avec les Voltigeurs de Drummondville

HOCKEY. C’est Noël avant le temps pour les Voltigeurs… et leurs partisans! Les Ducks d’Anaheim ont cédé l’attaquant Maxime Comtois à Drummondville, samedi après-midi. 

Comtois devrait débarquer à l’aéroport de Montréal dès dimanche soir. L’ailier gauche natif de Longueuil devrait prendre part à une première séance d’entraînement avec les Voltigeurs mardi, alors que l’équipe sera de retour de son voyage dans les provinces maritimes. Il devrait disputer son premier match vendredi soir, lors de la visite des Olympiques de Gatineau au Centre Marcel-Dionne.

Rentrer un joueur de la trempe de Comtois dans notre alignement à ce temps-ci de l’année, ça ne peut être qu’un plus pour nous. On ne basait pas nos énergies là-dessus, mais évidemment, on espérait son retour. Je suis toujours demeuré en contact avec les Ducks et ils m’ont appelé aujourd’hui pour m’annoncer la nouvelle, a raconté le directeur général des Voltigeurs, Stéphane Desroches.

Avant d’être freiné par une blessure à un genou le 23 octobre dernier, Comtois avait amassé sept points, dont deux buts, en dix matchs dans la Ligue nationale de hockey (LNH) cette saison. L’attaquant de puissance de 19 ans a ensuite été cédé aux Gulls de San Diego, dans la Ligue américaine, où il a marqué un but en quatre parties depuis le 10 novembre. Son retour à Drummondville, où il avait été limité à deux matchs hors-concours avant son départ pour la Californie, propulse désormais les Voltigeurs au rang de sérieux prétendants à la coupe Memorial.

D’avoir baigné pendant deux mois chez les professionnels, ce sera un précieux atout pour Max. Il a pu voir ce que ça prend pour jouer en haut. Il a côtoyé des vétérans établis qui lui ont certainement prodigué de bons conseils. Il a certainement appris de toute cette expérience. Ce sera maintenant à lui de s’arranger pour transposer ces apprentissages et ce momentum chez les juniors, a expliqué Stéphane Desroches, qui a accompagné les Voltigeurs dans leur tournée dans l’Est du pays.

L’homme de hockey craint-il de voir son poulain connaître un creux de vague, comme c’est souvent le cas pour les joueurs revenant d’un séjour chez les professionnels? Plusieurs de nos vétérans ont participé à des camps pros et on a connu un lent début de saison. Max va arriver dans une équipe bien rodée. On va lui donner un break. Il n’est pas le seul bon joueur dans notre équipe! Il n’aura donc pas la pression de produire tout seul. Il va seulement venir se greffer à notre groupe et continuer à jouer son style de jeu, a répondu Desroches en faisant référence aux espoirs professionnels Joseph Veleno (Red Wings de Détroit), Olivier Rodrigue (Oilers d’Edmonton), Nicolas Beaudin (Blackhawks de Chicago), Xavier Bernard (Devils du New Jersey), Pavel Koltygin (Predators de Nashville) et compagnie.

Alors que plusieurs observateurs voient déjà Comtois compléter un duo d’élite avec Veleno, Desroches a rappelé que cette décision repose entre les mains de l’entraîneur-chef Steve Hartley. Le duo Hartley-Comtois a d’ailleurs guidé les Grenadiers de Châteauguay vers la conquête de la coupe Jimmy-Ferrari en 2015.

Rappelons que Comtois a été acquis dans une transaction monstre avec les Tigres de Victoriaville, le printemps dernier. Dans l’éventualité où Comtois n’aurait disputé aucun match dans la LHJMQ cette saison, les Tigres auraient remis deux choix de première ronde et deux choix de deuxième ronde aux Voltigeurs.

Le retour de Comtois signifie également une bonne nouvelle pour Équipe Canada junior en vue du championnat mondial qui aura lieu à Vancouver durant le temps des Fêtes. L’an dernier, le choix de deuxième ronde des Ducks en 2017 avait aidé la formation unifoliée à remporter la médaille d’or à Buffalo.

Yves-François Blanchet a confirmé cet après-midi quil se lance dans la course à la chefferie du…

HOCKEY. Deux mois et demi plus tard, Maxime Comtois est de retour à Drummondville. Au terme dun séjour galvanisant en Californie, cest un joueur transformé qui tentera…

Sattaquer aux boucheries pour défendre les droits des animaux est loin de faire avancer les choses, selon le copropriétaire de…

Listen to “Un manque dexpérience pour le Rocket? Entrevue avec Maxime Comtois – 26 nov. 2018” on Spreaker.

Le Québécois Maxime Comtois a fait écarquiller bien des yeux avec son début de saison dans la Ligue nationale qui lui a dailleurs permis de disputer 10 rencontres avec les Ducks dAnaheim. Fort de ce bagage, lattaquant de 19 ans se dit maintenant prêt à prendre la direction de Drummondville pour poursuivre sur cette lancée.

Quelques jours après avoir été cédé par les Ducks à la formation de la LHJMQ, Comtois est revenu sur son début de carrière dans le circuit Bettman lors dune entrevue avec Stéphane Leroux pour le balado Sur la glace.

Cétait spécial dentamer ma carrière cette année et je pense avoir pris plusieurs personnes par surprise avec mon début de saison. Je crois avoir réussi à gagner ma place dès le camp dentraînement , a mentionné celui qui amassé deux buts et cinq mentions daide avec les Ducks.

Pour obtenir une chance dans la grande ligue, il faut savoir saisir loccasion lorsquelle se présente. Les nombreuses blessures qui ont touché les attaquants de la formation californienne, dont Corey Perry, ont sans nul doute entrouvert la porte à Comtois, mais il a forcé la main des dirigeants à garder ses services pour un moment.

Cest certain quon a eu beaucoup de blessés et je voyais les postes qui étaient disponibles. Jai toujours eu comme mentalité de créer des surprises et cest dailleurs ce que javais fait lan dernier avec Équipe Canada junior. Cest avec cette mentalité que je suis arrivé au camp. Jai fait un bon travail et je suis resté , a-t-il expliqué.

Je suis content de mon début de saison, mais cest le temps de tourner la page et de me concentrer sur les Voltigeurs , a-t-il ajouté.

Après avoir évolué durant trois saisons avec les Tigres de Victoriaville, Comtois rejoindra les rangs des grands rivaux à Drummondville. Il se dit prêt pour ce nouveau défi alors quil a suivi les résultats de léquipe qui occupe le quatrième rang du classement général avec une récolte de 37 points. Il ne cache pas quune période dadaptation risque dêtre nécessaire dans son cas, mais il compte jouer de la même façon qui lui a permis de connaître de bons moments dans la LNH.

Je vois mon arrivée dun côté positif. Jai la chance de jouer pour une équipe qui aspire aux grands honneurs. Jai suivi leurs résultats, même si je nai joué que les matchs hors-concours. Je suis au courant de ce qui se passe avec léquipe. Ils sont sur une bonne lancée et ils jouent très bien. Je suis content de me greffer à une telle équipe , a-t-il mentionné.

Cest certain quil va y avoir une période dadaptation. Je devrai notamment apprendre le système qui est différent. Le calibre de jeu est différent de la Ligue nationale, mais la dimension de la glace est la même et je dois jouer de la même façon que dans la LNH pour avoir du succès , a-t-il indiqué.

Après avoir marqué à sa première présence sur la patinoire tant dans la Ligue nationale et dans la Ligue américaine, le scénario de rêve pour Comtois voudrait quil en fasse de même dès ses premiers coups de patin dans luniforme des Voltigeurs.

Jai mis les attentes un peu hautes , a-t-il fait savoir en riant lorsque mis aux faits de cette statistique.

Loccasion pour Comtois se présentera vendredi alors quil portera les couleurs des Voltigeurs lors du match les opposant aux Olympiques de Gatineau.