Chambly : la main de fer du maire dénoncée

Chambly, cest Denis Lavoie. Cest ce qui ressort du reportage de lémission Enquête consacré au maire de Chambly, dans lequel il est dépeint comme un homme colérique, allergique à la critique et dont le pouvoir lui est monté à la tête.

Malgré ce quont soutenu ses parents dans une lettre ouverte publiée cette semaine, Éloïse Dupuis na pas pu prendre une décision éclairée en refusant les transfusions sanguines qui auraient pu lui sauver la vie. Cest du moins ce que soutient sa tante, Manon Boyer, qui réclame une enquête publique sur ces événements survenus en octobre 2016.

Après 10 ans passés à la barre de lémission Curieux Bégin, Christian Bégin a été témoin de la grande évolution qua connue loffre gourmande au Québec. Il a lancé, le mois dernier, le livre Curieux Bégin : 10 ans de plaisirs, partage et vino comprenant 70 recettes marquantes de son émission.

Chambly, cest Denis Lavoie. Cest ce qui ressort du reportage de lémission Enquête consacré au maire de Chambly, dans lequel il est dépeint comme un homme colérique, allergique à la critique et dont le pouvoir lui est monté à la tête.

 Ça fait plusieurs années que je suis dans le monde municipal et quon en entend parler , commente Marc-André Carignan à propos du style de Denis Lavoie. Le chroniqueur fait même un parallèle entre le maire de Chambly et dautres roitelets de la banlieue montréalaise, dont Paul Leduc à Brossard.

Marc-André Carignan se remémore Denis Lavoie comme un homme difficile à saisir, obstiné aussi, qui nhésite pas à utiliser des recours juridiques pour museler les critiques ou pour contrer des directives du gouvernement.

 Quand cest rendu que les gens senregistrent avant dappeler le maire, de peur de ne pas dire la bonne chose, cest signe que le climat est extrêmement malsain à lhôtel de ville. 

Certains citoyens exigent maintenant la démission de Denis Lavoie, qui entache la fonction de maire. Un élu doit être un modèle sur les plans de léthique, de la transparence et du respect envers la fonction, envers ses citoyens et les employés de son administration, fait valoir le chroniqueur.

 Quand tu vois lambiance municipale et la manière dont [la Ville] est gérée, tu nas pas envie daller tinstaller là, si tu as le choix entre Chambly, Carignan, Saint-Constant ou Saint-Jean-sur-Richelieu, par exemple. 

 Quand Enquête te consacre une demi-émission, cest que quelque chose a solidement dérapé , conclut-il.

Denis Lavoie remet en cause lémission Enquête et ne sexcuse que pour les propos enregistrés à lencontre dun entraîneur de soccer. (Photo : archives)

CHAMBLY. Cest par le biais de son parti politique Action Chambly que Me Denis Lavoie , nom avec lequel il signe son intervention pour souligner sa profession, a écrit une réponse à la controverse lentourant.

En titrant son intervention Je suis très fier de notre gestion à Chambly , il balaie du revers de la main toutes les allégations faites sur la manière de gérer les citoyens et les fonctionnaires de Chambly.

Rappelons que lémission Enquête, sur les ondes de Radio-Canada, a montré comment Denis Lavoie avait usé de son pouvoir politique pour que lentraîneur de soccer encadrant léquipe de sa fille se fasse limoger. Le reportage montrait également, par le biais de témoignages danciens employés, que le maire fait régner un climat de terreur au cœur de lhôtel de ville.

Le reportage a été suffisamment convaincant pour que Québec demande à la Commission municipale du Québec de faire enquête. Dans son courrier, M. Lavoie remet en question le reportage dEnquête.

Cela fait bientôt deux ans que Radio-Canada enquête sur Chambly, sacharne à rencontrer nos adversaires politiques et sefforce de recueillir toutes les confidences, petites et grandes, de ceux et celles qui ont le moindre grief à lencontre de notre administration.

Il poursuit en indiquant quaprès tout ce temps, rien de vraiment concret nest ressorti de lémission. La seule chose qui ressort de toutes ces années denquête est une conversation téléphonique privée qui date de quatre ans et qui a été enregistrée à mon insu avec une personne que je pensais être un ami.

Il présente cependant des excuses à ceux et celles que de tels propos auraient pu heurter en justifiant son comportement par sa volonté de défendre des enfants de 12 ans qui subissaient des représailles, de lintimidation injustifiée , une valeur quil ne changerait pas pour tout lor du monde.

Il névoque à aucun moment le climat qui semble régner à lhôtel de ville, préférant névoquer et ne sexcuser que pour les propos enregistrés et diffusés à la chaîne publique.

Aucun mot non plus sur la destruction de la maison Boileau dans ce courrier. M. Lavoie a indiqué toutefois lors dune entrevue à TVA quil comptait reconstruire une maison à lidentique au même endroit.

Il termine son courrier en évoquant de nouveau sa volonté de défendre les plus jeunes. Je défendrai toujours nos enfants avec la plus grande des énergies, quoi quil arrive.

CHAMBLY.  Le député de Chambly et ministre de l’Éducation Jean-François Roberge suit lévolution…

Une conductrice dautobus rappelle les règles de sécurité à respecter aux abords des autobus scolaires. Jai déjà compté vingt et un automobilistes en une semaine…

Saint-Césaire nest pas la seule municipalité à se diriger vers une augmentation de lévaluation foncière des terres agricoles.…