Tourisme: Été record à Trois-Rivières

BILAN. L’été vient tout juste de se terminer, mais Innovation et Développement économique Trois-Rivières a déjà confirmé que la saison touristique 2018 a eu droit à des foules records à Trois-Rivières. Lété a donc été fabuleusement occupé pour les musées, les attraits et les événements trifluviens. Quinze dentre eux ont même connu un sommet historique au tourniquet.   

Plusieurs événements ont connu des hausses dachalandage par rapport à 2017, soit lExpo agricole de Trois-Rivières (5%), la salle J.-Antonio-Thompson (13%), le Musée Pop (20%), Boréalis (9%) et les Aigles de Trois-Rivières (15%).

Idem pour l’Aquaparc H20 (36%), l’Amphithéâtre Cogeco (7%), le Bureau dinformation touristique (20%), la Classique internationale de canots de la Mauricie (43%), le Cosplay 2018  (6%), Défi Hors Piste (300%), le Festival brassicole de la Mauricie (15%), le Festival international Danse Encore (20%), le FestiVoix (14%), le Grand Prix de Trois-Rivières GP3R (16%), la Navette fluviale Trois-Rivières – Bécancour (15%), le Sunsation Festival (36%) et Trois-Rivières en Blues (20%).

Le site tourismetroisrivieres.com a également connu une hausse de 21 % de son trafic.Le positionnement de la ville comme une destination touristique urbaine incontournable au Québec est une tendance lourde confirmée par lAnalyse économique du tourisme à Trois-Rivières réalisée par Raymond Chabot Grand Thornton et diffusée en août dernier.

Il y a actuellement un véritable buzz pour Trois-Rivières, et on le sent vraiment sur le terrain, explique Daniel Rioux, coordonnateur du tourisme chez IDE Trois-Rivières.

Plusieurs facteurs ont contribué au succès de cette saison touristique 2018, dont la collaboration quasi exemplaire de Dame Nature qui sest montrée généreuse cette année côté journées ensoleillées. La qualité toujours plus grande des produits touristiques trifluviens aurait également joué un rôle clé dans cette hausse des achalandages.

Nos attraits et nos événements ont élevé leur niveau dun cran pour atteindre des standards nationaux et même internationaux. Le calibre de ce qui a été présenté cette année leur a permis de rayonner largement au-delà des frontières de la région, ce qui a contribué à attirer chez nous une clientèle de lextérieur, ajoute M. Rioux.

La conjoncture économique a par ailleurs été particulièrement favorable au tourisme cette année, précise le président du conseil dadministration dIDE Trois-Rivières, Yves Lacroix.

Les dépenses en loisirs et en tourisme sont généralement plus importantes lorsque léconomie va bien, puisque les citoyens ont les moyens de prendre des vacances à lextérieur, dacheter des billets de spectacles ou de prendre un bon repas au restaurant. Cest certain que ça a contribué aux succès que nos attraits et événements ont connus.

Le tourisme est un secteur économique névralgique pour Trois-Rivières, générant 213 M$ en retombées économiques et 4750 emplois. Près de trois millions de personnes visitent chaque année la ville, selon Statistique Canada. (JC)

JUSTICE. René Kègle, 38 ans de Saint-Maurice, et Francis Martel, 31 ans de Trois-Rivières, sont tous deux accusés de meurtre au…

SANTÉ. Le salon La vie après le cancer se tiendra aujourd’hui et demain à la bâtisse industrielle…

JUSTICE. Un nouveau développement est survenu dans l’affaire Jonathan Bettez, vendredi matin, au palais de justice de Trois-Rivières. Le juge Jacques Lacoursière…

Partager Été touristique record à Trois-Rivières Martin Lafrenière Le Nouvelliste Partager TROIS-RIVIÈRES — Les étés se suivent et se ressemblent à Trois-Rivières en matière touristique. Si la haute saison de 2017 a été fort achalandée, celle de 2018 a été marquée par des foules records pour 15 attraits et événements touristiques et par un essoufflant achalandage au bureau touristique. Ce succès incite les intervenants touristiques à se retrousser les manches pour que leffervescence observée lété se poursuive durant la basse saison en misant notamment sur le tourisme daffaires et les événements sportifs. Innovation et Développement économique Trois-Rivières a dévoilé mercredi matin le bilan de la haute saison touristique. IDE ne lésine pas sur le qualificatif pour la saison dété 2018, affirmant avoir atteint un sommet historique: hausse globale de fréquentation, bureau touristique visité par 21 000 personnes (croissance de 17 % par rapport à 2017), hausse de près de 21 % de la fréquentation du site web avec 625 891 visites en trois mois, sans compter les 15 lieux ou événements affichant un niveau dachalandage inégalé.

On a un bon produit. Avec 15 attraits ou événements qui ont un record dachalandage à vie en 2018, ce sera difficile de faire mieux!, lance Daniel Rioux, coordonnateur du tourisme chez IDE Trois-Rivières.

Le Festival international de Danse Encore fait partie des 15 attraits et événements ayant connu un achalandage record en 2018. Selon Claire Mayer, grande patronne de lévénement qui lance les activités estivales à Trois-Rivières, ce succès est grandement attribuable à la popularité démissions de télé présentant des compétitions de danse.

On a eu une hausse de 20 % et cest dû à une chose. Il y a une vague démissions, ce qui fait quil y a plus de compétiteurs. Il y a donc plus de parents et damis. Et en 2019, ce sera notre 25e Danse Encore. Bien des choses sen viennent.

Selon des données fournies lété dernier par une analyse économique du tourisme réalisée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, près de trois millions de touristes passent à Trois-Rivières annuellement et les retombées économiques sont évaluées à213 millions de dollars. Selon Yves Lacroix, le président du conseil dadministration dIDE Trois-Rivières,  ces données viennent souligner limportance de lindustrie touristique dans la vitalité économique trifluvienne.

Trois-Rivières est de plus en plus une destination touristique et le bilan démontre que nous avons une offre intéressante. Et lesgens reviennent plus dune fois, ce qui veut dire quon développe une loyauté, déclare M. Lacroix.

Lété exceptionnellement beau a été un facteur déterminant durant la dernière saison touristique. Mais la qualité des attraits touristiques, une promotion efficace, une économie favorable et un dynamisme des leaders du milieu sont autant déléments qui expliquent ce succès, soutient M. Rioux.

On sent un buzz et il faut que ça continue par le tourisme de congrès et dévénements sportifs, ajoute-t-il.

Louverture récente du Centre dévénements et de congrès interactifs (CECI) de Trois-Rivières et larrivée du nouveau Colisée dici un an sont deux outils qui sajoutent au coffre dIDE pour attirer davantage de congressistes et de parents qui assistent à un tournoi de sport.

Lancien centre des congrès pouvait accueillir environ 600 personnes lors dun banquet. Cette capacité est désormais de plus de 1300. IDE a déjà conclu des ententes pour dimportants congrès dont la nature sera dévoilée à court terme.

Le développement économique passe par le tourisme. On a le CECI et on est près davoir un aréna. Avec ça et ce qui se fait déjà comme efforts, on est en mesure datteindre une croissance, soutient Yves Lacroix.